Designed by:

Le roc branlant PDF Imprimer Envoyer

De prime abord, cela ne semble être qu'un simple bloc de granit, de 3 mètres sur 3, posé sur une table rocheuse dans une situation improbable d'équilibre et qui semble devoir tomber à la première pression. On essaie alors de pousser, et le roc bouge facilement, pourtant il ne tombe pas. Depuis des siècles, des générations de passants ont tenté de faire tomber ce rocher, personne n'y est arrivé.

L'explication de ce phénomène est simple : le roc est dans une position d'équilibre stable, à cause de la configuration de la table de granit sur laquelle il repose (on sent lorsque l'on pousse qu'il y a une sorte de cuvette qui assure la stabilité de l'édifice).

Depuis des temps immémoriaux, cette étrange pierre a été considérée comme ayant des pouvoirs surnaturels. Ce lieu a, selon toute vraisemblance, au cours du néolithique et durant l'occupation celte de la région au mésolithique, servi de cadre à des rites religieux. Ce genre de pierre tremblante était considéré à certaines périodes comme un moyen utilisé par des forces surnaturelles (des dieux) pour contacter les humains. On utilisait vraisemblablement le roc pour rendre la justice : il était considéré comme à même de prouver, par ses mouvements la culpabilité des accusés.

A partir du Moyen-âge se sont également développées des croyances plus obscures : le lieu était sensé être le théâtre de sacrifices humains, et les rigoles que l'on peut apercevoir derrière le roc auraient servies à recueillir le sang des sacrificiés.

Aujourd'hui encore, des traditions liées au roc sont toujours pratiquées : il est de coutume pour les jeunes mariés de mettre une assiette sous le roc puis de le faire bouger, le couple est alors sensé avoir autant d'enfants que l'assiette brisée a de morceaux. On raconte aussi que si l'on met une pièce sous le roc et que celle ci se tord, prospérité et bonne santé sont assurée. Les habitants de la région avaient autrefois l'habitude de mettre une noisette sous le roc plutôt qu'une pièce (les gens de la région, paysans pour la plupart, ne roulaient pas sur l'or), cela a donné un autre nom au lieu : "Le Casse-noisettes" :

 

Cependant, ces légendes ne nous disent rien sur la formation de ce curieux édifice géologique. Certains ont voulu y voir la main de l'homme, mais la thèse est aujourd'hui infirmée, il faut voir le site pour comprendre que nous ne sommes pas devant un monument artificiel.

Alors quelle est l'origine véritable de ce roc ?

Les géologues nous apprennent qu'à l'époque moustérienne, un glacier descendait jusqu'à Saint-Estèphe depuis le Limousin. Ce glacier charriait des blocs de granit et, lors de la fonte des glaces, les rochers se sont posés dans la vallée de la Doue, à commencer par les plus lourds sur lesquels des blocs de granit plus "légers" (comme le roc branlant !) se sont ajoutés.

 
DSCN3821.JPG

Curiosités naturelles